VIA ID accélère les startups ITS à l'international

News Blog de l'Export

VIA ID accélère les startups ITS à l'international

VIA ID  accélère les startups ITS à l'international

Interview de Sophie Bailly, Responsable des partenariats & Quentin Vanoekel, Responsable du bureau Via ID à Singapour


Pourriez-vous nous présenter brièvement Via ID ?
En tant qu’accélérateur de business, Via ID accompagne sur le long terme des projets en lien avec les nouvelles mobilités : intelligentes, durables et du quotidien. Nous accompagnons les entrepreneurs et startups dans leur développement grâce à un dispositif unique : incubation, financement, conseils d’experts sur mesure et quotidien mais aussi synergies et partenariats avec les acteurs de référence dans la mobilité (grands groupes, opérateurs, territoires). Nous avons à cœur de connecter ces différents acteurs pour développer un écosystème puissant et accélérer fortement les projets liés aux nouvelles mobilités et à la smart city en France et à l’international.  Aujourd’hui, Via ID c’est un incubateur à Paris et à Lille, un bureau à Berlin, San Francisco et Singapour, un portefeuille d’une vingtaine de startups mais aussi l’appartenance à Mobivia, leader européen des services automobiles et des nouvelles mobilités (Norauto, Midas, ATU...).

Mobivia s’intéresse donc au secteur de la Mobilité, pourquoi ?
Mobivia est un groupe du nord de la France avec une forte culture entrepreneuriale. Dès les années 2000, le groupe a pris conscience du changement de paradigme qui s’opérait sur son marché (fin de l’ère de la voiture individuelle au profit de nouvelles solutions de déplacement) et de la révolution digitale qui se profilait. Pour anticiper ces enjeux et accompagner la transformation du groupe vers les nouvelles mobilités, Mobivia a créé Via ID en 2009.  Un véhicule très innovant et avant-gardiste pour préparer son futur. Cela nous permet aujourd’hui d’être référent dans notre domaine. 

Quelles sont les entreprises que vous incubez/financez ?
Le portefeuille de Via ID est composé de 19 startups (Drivy, Xee, Smoove, Heetch, Ector, Altermove, Trusk, You2You, Klaxit, Green On, Reezocar, Felix, Cyclofix, Vroomly, Parkki) dont 4 à l’étranger (SpotAngels, Swiftly, Migo, GO-JEK). Nous incubons par ailleurs 5 startups (Hopways, Citeazy, Groupito, Lyko et Parkmatch). Toutes nos startups innovent dans le domaine des nouvelles mobilités, qu’elles soient intelligentes, durables ou du quotidien. Cela va des services aux automobilistes, aux solutions de transport partagées, aux deux roues, en passant par la multimodalité  et le smart parking…

Quelles sont vos plus belles histoires de startup ?
Dans la mesure où nous avons un portefeuille à taille humaine, toutes les startups que nous décidons d’accompagner relèvent d’une histoire particulière. Néanmoins, pour vous donner deux exemples :
• Nous avons créé en 2011 Buzzcar –startup de l’autopartage entre particuliers. Quatre ans plus tard, nous avons décidé de vendre Buzzcar -3ème acteur du marché français à l’époque - à Drivy et rentrer au capital de cette dernière. Ce rapprochement a permis de créer le leader européen de l’autopartage entre particuliers et d’accélérer ce nouvel usage. 
• Pour notre premier investissement aux USA en 2016, nous avons leadé le tour de table de Swiftly –startup californienne spécialiste de l’optimisation du transport urbain par la data- et lui avons amené à son capital Ratp, Ford et Samsung, 3 géants dans leur domaine, véritables catalyseurs de business pour Swiftly. Au-delà d’un apport financier, c’est de la « smart money » que nous apportons aux startups que nous accompagnons.


Via ID est également tourné vers l’international. Pourquoi ?
Les enjeux de la mobilité sont mondiaux et les acteurs se positionnant sur ce sujet le sont aussi. Pour être compétitifs et pertinents, nous nous devons d’avoir une vision internationale de nos sujets et d’apporter un dispositif qui le soit également à nos startups et partenaires. Avec l’ouverture de nos bureaux à Berlin, San Francisco et à Singapour ainsi que 4 investissements dans des startups étrangères, nous développons une véritable veille stratégique dans le domaine de l’innovation, des nouvelles mobilités et de la Smart City, alimentons notre deal-flow, facilitons le développement des startups du portefeuille Via ID et confirmons notre rôle de connecteur,  en mettant en place des partenariats avec des acteurs privés et publics locaux (grands groupes, investisseurs, territoires). 

Avez-vous des conseils pour les entreprises françaises de la mobilité désireuses de se développer à Singapour ?
Singapour est le hub d'entrée idéal pour toute entreprise désireuse de s'établir en Asie, particulièrement en Asie du Sud-Est car l’environnement business y est favorable (facilité de créer une entreprise, main d'œuvre qualifiée, gouvernement stable et une administration claire…) et la localisation centrale dans la région permet d’adresser facilement les pays avoisinant.  
En terme de mobilité, Singapour est aussi un hub idéal afin de tester de nouvelles solutions innovantes car l'écosystème y est réceptif et le gouvernement peut aider à les financer.

Les spécificités du marché :
• Des transports publiques très efficaces et bon marchés*
• Un usage de ces transports très élevé -  7.2 millions de trajets quotidiens en transport public pour une population de 5.5 millions d'habitants**
• Des infrastructures routière, portuaire et aérienne ultra développées
• Un développement urbain bien planifié
• Un contrôle stricte des véhicules en circulation, indirectement via des taxes élevées sur l'achat et directement via le "Certificate Of Entitlement" (COE) - certificat de roulage qui doit être autorisé et renouvelé tous les 10 ans. En 2018, le gouvernement n'augmentera pas le nombre de COE.

Pourquoi Singapour a réussi ?
• Un gouvernement stable et pro "Smart cities" implémentant des politiques de mobilités sur le long-terme (15 - 20 ans)
• Des plans de développement urbain clairement communiqués au public et une bonne exécution
• Des investissements publics très lourds pour développer ce secteur et des incentives monétaires distribués à tous les acteurs (universités, grands groupes, startups, sociétés de transport, etc.) promouvant ce plan de développement
• La libre entrée des sociétés étrangères qui apportent des solutions plus efficaces et/ou moins chères (Grab, Uber, Mobike, Ofo, Obike etc.).


Singapour deviendra la ville pionnière en matière de mobilité et sera très certainement la première ville à adopter les véhicules autonomes en masse.
Enfin, 2018 est aussi l'année de l'Innovation entre la France et Singapour. C’est donc le bon moment pour toute entreprise innovante de s’implanter dans cette ville-état.


* http://www.straitstimes.com/singapore/train-fares-in-singapore-among-the-lowest-in-asia-public-transport-council
** https://www.gov.sg/news/content/the-straits-times---bus-rail-ridership-soars-to-new-high


Publié par Aurélien SOSTAPONTI, Conseiller Export Transports et Mobilité Intelligente chez Business France

  • Publié le 14/05/2018
  • Catégorie: Monde