Entreprises du secteur de la décoration : où s’exporter ?

News Blog de l'Export

Entreprises du secteur de la décoration : où s’exporter ?

Entreprises du secteur de la décoration : où s’exporter ?

Si l’Europe reste un marché attractif pour les petites entreprises du monde de la décoration, d’autres continents regorgent d’opportunités pour les “frenchies”.

Il faut savoir regarder plus loin que le bout de son nez. Les entreprises françaises du secteur de la décoration semblent disposer d’un avantage non négligeable : elles sont françaises. Un détail qui a son importance pour le marché chinois par exemple, très friand de l’Art de vivre à la française.
“Les goûts des Chinois ont évolué ces dernières années. Ils voyagent de plus en plus, font leurs études en Occident. Ils s’imprègnent de codes lifestyle européens avec un goût prononcé pour le savoir-faire et le luxe français.” explique Sophie Pidancet, Chef de Projet Habitat chez Business France.

La Chine, très admirative de l’Art de vivre à la française
Selon le Rapport publié par Fortune Character, les achats de produits de luxe par les consommateurs chinois ont atteint 116,8 Mds USD en 2015, soit une croissance de 9% par rapport à 2014. Les prémices d’une mutation qui laisse présager un bel avenir pour les entreprises du secteur de la décoration dites “haut de gamme”, avec un fort potentiel pour les pièces uniques et les séries limitées.
Pour tout ce qui est bas de gamme, l’offre française n’arrive pas à être compétitive par rapport à l’offre locale. Cependant, il faut noter une sensibilité grandissante pour le Design in France qui ouvre petit à petit la porte du milieu de gamme pour les enseignes françaises Made in China qui se veulent innovantes.
Mais, avant de s’exporter en Chine, toute entreprise doit d’abord déposer sa marque et il est conseillé d’identifier un intermédiaire local. Un passage obligatoire, à l’instar de l’Arabie Saoudite où la France se place en 6ème position des importations. Là aussi, l’art de vivre à la française est très convoité.
“La production locale est très faible ce qui ouvre de nombreuses portes pour nos entreprises. Néanmoins, il ne faut pas oublier de passer par un partenaire local pour vendre car vendre seul peut s’avérer très difficile. Chez Business France, on aide ceux qui souhaitent s’exporter à entrer en relation avec ces agents”, indique Sophie Pidancet.

L’Allemagne, un très bon client de la France
Pour les jeunes entreprises, plus petites, s’exporter aussi loin peut malgré tout s’avérer compliqué. L’Europe représente alors une destination très attractive pour atterrir. En Allemagne par exemple, le secteur de la décoration est en constante augmentation. Il représente le 5ème poste de dépense des ménages et atteint un chiffre d’affaires de plus de 38 milliards d’euros, l’équivalent de 1600€ annuels par foyer.
Un marché très attractif, malgré une forte concurrence. “L’Allemagne est un très bon client de la France. Pour réussir à se positionner sur ce marché, il faut surtout bénéficier d’un excellent rapport qualité-prix. Pour eux, la qualité des matériaux prime, bien plus que le design”, assure la Chef de Projet.
Pour atteindre ses clients finaux, l’entreprise doit toutefois trouver plusieurs agents et privilégier la langue allemande pour communiquer. “En juillet prochain, nous allons installer un Pavillon France sur le Salon Trendset à Munich. Il vise toutes les entreprises de décoration dédiées à l’univers de la maison. Il nous reste d’ailleurs quelques places”, indique Sophie Pidancet.

  • Publié le 14/04/2017
  • Catégorie: Monde