webleads-tracker

La Silver économie : une priorité nationale et une opportunité de croissance pour la France

Qu’il s’agisse de services ou de technologies avancées, la France développe depuis plusieurs années sa capacité d’innovation au service de la longévité. Dans un marché mondial en demande, ce savoir-faire est à la fois une opportunité à l’export et un facteur d’attractivité des investisseurs [...]

Créative et de qualité, la mode enfant « à la française » grandit à l’export

Leader mondial dans le secteur des vêtements pour enfants, la France réalise 50 % de son chiffre d’affaires à l’export sur un marché à la hausse, c’est la région Asie-Pacifique qui devrait connaître la croissance la plus rapide.     Pour réussir à l’étranger dans la mode enfantine, [...]

Russie : un marché au vaste potentiel régional

 Premier producteur mondial de pétrole et de gaz naturel, plus grand pays de la planète, la Russie est une destination riche en potentiel. Les opportunités d’affaires y sont multiples… et pas seulement dans sa partie européenne.    Marché charnière entre Asie et Europe, la Russie est un immense territoire à [...]

La France et l’Italie, partenaires commerciaux de premier plan

 Deuxième marché à l’exportation de l’Hexagone, l’Italie est une destination quasi incontournable. En 2015, la France va pouvoir valoriser en particulier son savoir-faire dans le secteur agro-alimentaire, à l’occasion de l’Exposition Universelle organisée à Milan.    Durement affectée par la crise [...]

L’envolée du marché mondial de l’aéronautique civile

Un trafic passager qui devrait doubler d’ici 20 ans, des carnets de commande à huit ans pour les avionneurs, de nouveaux entrants, un marché de la maintenance-réparation (MRO) dopé par celui de la construction : la bonne santé du secteur ne se dément pas… et aiguise les appétits.    Les chiffres liés [...]

Emirats arabes unis : une destination qui fait rêver les PME françaises

 Zone éminemment stratégique, les Emirats arabes unis sont le premier marché à l’exportation de la France au Moyen-Orient. Attention toutefois, le marché est redoutablement  concurrentiel et l’implantation nécessite une assez bonne capacité financière.    « Il n’est guère besoin de [...]

Koweït, Oman, Jordanie: ces potentiels (injustement) oubliés du Moyen-Orient

Dans l’ombre des Emirats arabes unis, ces trois pays échappent souvent au radar des entreprises françaises. Pourtant, ils sont plus faciles d’accès et offrent un large spectre de débouchés. UBIFRANCE recommande des les intégrer dans une stratégie régionale.   Mais où sont les entreprises françaises ? [...]

L’étude de marché personnalisée, un outil d’orientation stratégique à l’export

Pour le compte d’entreprises qui manquent de temps ou de ressources, UBIFRANCE réalise des études argumentées sur le marché agro-alimentaire, menées jusque sur le terrain. Pour disposer d’un dossier export solide et bien évaluer ses chances de réussite, l’étape de l’étude de marché est indispensable [...]

1ères Rencontres Internationales de la French Tech : les opportunités sont plus grandes que les risques

Le secteur High Tech français n’a pas à rougir face aux acteurs de la Silicon Valley. En France aussi, nous avons des compétences et des talents à faire valoir . Les entreprises de la French Tech ont de quoi rivaliser avec les plus grands mondiaux. Voici en résumé l’état d’esprit qui régnait à l’occasion des [...]

Ethiopie : stable politiquement, le pays lance de grands projets de développement

 Avec l’ambition de hisser l’Éthiopie au rang de pays à revenus intermédiaires en 2025, le gouvernement éthiopien conduit une politique de grands projets ouverts aux partenaires extérieurs.    Deuxième pays le plus peuplé d’Afrique (90 millions d’habitants), l’ Ethiopie a connu ces douze [...]

Le luxe, ce savoir-faire français mondialement reconnu

Face aux évolutions du marché mondial, la filière du luxe repense sa croissance. Sur ce créneau convoité, l’industrie française occupe toujours la première place.      Parce qu’aucune nomenclature ne permet de le définir, le secteur du luxe est difficile à délimiter. D’abord parce [...]

L’Angola veut diversifier ses activités économiques

Grande puissance régionale boostée par ses revenus pétroliers, l’Angola est à un tournant de son économie. Face à ses deux priorités - diversifier ses activités et créer de l’emploi – elle  a récemment voté un plan de développement doté de 46 milliards d’euros. Ce marché, [...]

L’industrie mécanique française performe à l’export

Transversale, la mécanique irrigue le reste de l’industrie. Ainsi placée au cœur de l’activité économique, le secteur connaît du même coup une belle réussite à l’export.    « Non, toute l’industrie française ne décroche pas. Certains secteurs résistent. C’est le cas de [...]

Grèce : les signaux positifs de reprise économique se multiplient

Durement éprouvée par la crise de la dette, la Grèce devrait enfin sortir de la spirale infernale en 2014. Les opportunités pour aider à remettre le pays sur pied sont nombreuses dans ce pays très francophile, ouvert sur les Balkans et l’Europe de l’est.     Après six années de récession sans interruption, [...]

Cuba s’ouvre davantage aux investissements étrangers

Le pays affiche deux signes forts d’ouverture en 2014 : l’ambitieux projet du port de Mariel et l’entrée en vigueur en juillet de la nouvelle loi sur l’investissement étranger.    Dans un système économique encore largement aux mains de l’Etat (il détient près de 90% des entreprises du pays), Cuba se [...]

Les grands événements sportifs internationaux, un moteur pour la croissance française

Grands moments festifs, les événements sportifs mondiaux sont aussi et surtout d’importants pourvoyeurs de marchés. Pour les décrocher, il faut être dans les starting-blocks le plus tôt possible. Le bon chrono selon UBIFRANCE ? Au moins 5 ans à l’avance. Les grands meetings sportifs internationaux ignorent la crise. Il suffit pour [...]

L’Alliance du Pacifique : un bloc commercial dynamique qui suscite un fort regain d’intérêt pour l’Amérique latine

  Pôle de libre échange formé en 2012 autour du Mexique, de la Colombie, du Pérou et du Chili, l’Alliance du Pacifique suscite un vif engouement. Avec des accès facilités, c’est un vaste marché de 210 millions de consommateurs qui se précise pour les exportateurs français.   Lancée en juin 2012 [...]

La filière nucléaire française mondialement reconnue

Le marché mondial du nucléaire : un potentiel considérable, tiré par le dynamisme des émergents Dans un secteur de l’énergie en mutation, le marché du nucléaire résiste bien. Malgré Fukushima, nombre de pays, émergents en tête, (re)lancent leurs programmes. La filière [...]

Produits gourmets : un succès du " Made in France "

Emblématiques de l’art de vivre à la française, les produits gourmets offrent de bons débouchés dans et hors de l’UE. Encore faut-il, pour vendre ces produits « premium », bien segmenter ses gammes.     Les exportations françaises de produits gourmets se portent bien : "La filière a [...]

Cameroun, Gabon, Congo, Tchad : 4 pays d’Afrique centrale qui montent

  Emblématiques de l’éveil de la sous-région, ces 4 pays affichent des taux de croissance solides pour 2014 … et au delà. Leur stabilité politique actuelle, la présence d’investisseurs et le développement de la demande intérieure favorisent l’essor de leurs économies.    Avec 4,8 % [...]

Cybersécurité et confiance numérique : une pépite de l’industrie française

  Affichant une croissance de 10 % par an, et 13 milliards d’euros de CA (dont 9 à l’export) le secteur de la cybersécurité en France est en bonne santé. Un dynamisme tiré par une criminalité croissante.    Cloud computing, objets connectés, m-paiement, technologies sans contact … Si le [...]

Algérie : prendre la pleine mesure des potentialités d’un pays devenu le premier d’Afrique

    Portée par des résultats encourageants, engagée dans un plan de diversification de son économie, l’Algérie attire de plus en plus les sociétés étrangères. Menacée par l’érosion de ses parts de marché, la France veut retrouver sa place de premier fournisseur .   La [...]

1000 milliards d’euros : le montant (rondelet) du e-commerce mondial B2C

  Plus de 1000 milliards d’euros ont été dépensés dans le commerce en ligne B2C (business to consumer) en 2013. Etat des lieux d’un marché en bonne santé.   Malgré un ralentissement de la consommation mondiale, la vente en ligne à destination des particuliers (B2C) ne connait pas la crise. Les derniers [...]

Avec une stabilité politique retrouvée, le Japon s’attelle à la relance de son économie

 Après deux « décennies perdues », le Japon renoue avec la croissance.  Sous l’impulsion d’un gouvernement stable, le pays lance de grandes réformes et s’ouvre davantage.     Fin 2012, avec la victoire du Parti Libéral Démocrate, le Japon mettait fin à six ans d’une instabilité [...]

Hydrocarbures : voyage aux 4 coins du monde

Pour exporter dans le secteur Oil & Gaz, une chose est sûre, il faut voyager. Reste maintenant à savoir où. Pour Agnès Hagyak, Chef de Projet Hydrocarbures chez Ubifrance, l’Afrique est le continent qui affiche les plus belles opportunités d’affaires du secteur. De nombreux projets Offshore profonds se concentrent dans le Golfe de Guinée. [...]

Dispositif à l’export renforcé et simplifié pour les entreprises agroalimentaires

Bjanvier - 15 déc. 2015 18:41

Chaque année ce sont plus de 4 000 entreprises agroalimentaires (TPE, PME ou grandes entreprises) qui bénéficient du dispositif export public porté par Sopexa et Business France pour se développer à l’international. Le Ministre des Affaires étrangères et du développement international, le Ministre de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt et le Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger ont souhaité simplifier et rendre plus lisible le dispositif d’accompagnement à l’export. Par conséquent, les mesures suivantes ont été décidées : · A compter du 1er janvier 2016, Business France sera l’opérateur des opérations de mise en relation d’affaires (24H expos vins et rencontres d’acheteurs) · A partir du 1er janvier 2017, les Pavillons France sur les salons internationaux agroalimentaires seront réalisés par Business France Tout en poursuivant son développement d’agence internationale communication et marketing spécialisée en Food & Drinks, Sopexa se recentrera quant à elle sur les actions qui correspondent à son cœur de métier à savoir notamment le conseil stratégique en communication, l’image, les RP, le Trade Marketing, le Digital, et l’évènementiel. Ainsi, Sopexa demeurera, dans le cadre de la délégation de service public du Ministère de l’agriculture, l’opérateur de l’Etat pour assurer la promotion de l’image des produits et de la gastronomie française. En 2016 et 2017, Sopexa continuera notamment à organiser des semaines françaises dans les chaînes de distribution étrangères et de la restauration hors foyer, des concours de sommeliers et de cuisiniers, des apéritifs à la française, des sessions de formation auprès des opérateurs locaux > Lire la suite du communiqué de presse publié le 10 décembre sur le nouveau dispositif à l’export     > En Savoir plus sur l’ agenda 2016 de la Filière agroaalimentaire > En Savoir plus sur l’ agenda 2016 de la filière Vins et spiritueux

  Buzz Export ( 445 posts )

Prestations ( 56 posts )

Emirats Arabes Unis : des projets aéroportuaires de haut vol pour faire de Dubaï le 1er aéroport au monde

Delphine Llamas - 03 déc. 2015 18:06

Le marché des infrastructures et équipements aéroportuaires est estimé à 100 Md USD d’investissements dici 2020 au Moyen-Orient.   Les aéroports de la zone GCC (Gulf Cooperation Council) devraient accueillir 250 millions de passagers par an à lhorizon 2020.  Une croissance de 5,2% par an est prévue dans le trafic aérien dici 2020, et de 5,8% par an dans le trafic passager dici 2025.En 2014, l’aéroport international de Dubaï a dépassé l’aéroport Heathrow de Londres en termes de trafic international de passagers et a enregistré une circulation de 70 millions de passagers à l’international (contre 68 millions de passagers à l’aéroport de Londres). Dubaï souhaite déménager son hub aéroportuaire dès que l’aéroport actuel aura atteint 90 millions de passagers annuels. La livraison du dernier satellite (D) sur le Terminal 1 devrait être le dernier chantier d’envergure sur l’aéroport actuel soit un investissement de 3,7 Md USD. La capacité du nouvel aéroport, Al Maktoum International , devrait atteindre 120 millions de passagers à horizon 2020 et 200 millions à l’achèvement du projet qui prévoit un investissement total de 32 Md USD. Pour répondre aux futurs appels d’offres liés au projet pharaonique Al Maktoum, l’offre française s’organise en clusters réunis sous une bannière commune, French Efficiency. A l’occasion du salon Airport Show Dubai, Business France organise pour les exposants du Pavillon France des rendez-vous de networking avec Dubai Aviation Engineering Projects, ADPI et les clusters de la bannière French Efficiency. En savoir+ :  

  Buzz Export ( 445 posts )

Opportunités d’affaires ( 133 posts )

Iran, réouverture d’un marché prometteur

Françoise CARDON - 20 nov. 2015 11:01

L’Iran entame son ouverture progressive et des mesures pour accroître l’attractivité du pays vont être mises en place. Il s’agit aujourdhui du pays le plus stable au Moyen-Orient et ses 80 millions d’habitants sont autant de consommateurs potentiels. L’Iran ne manque pas d’atouts. Le pays dispose des 1ères réserves mondiales de gaz et des 4èmes réserves de pétrole. Il affiche une croissance de 3% en 2014-2015, des perspectives de croissance de 4% en 2016-2017 et de 7% en 2017-2018 et malgré une conjoncture pétrolière difficile, l’endettement extérieur reste très faible. Le marché iranien devrait donc être bientôt ouvert aux entreprises françaises. Il n’y a sans doute pas beaucoup de marchés aussi proches géographiquement et où il existe une réelle demande pour des partenariats avec des entreprises françaises. Des opportunités existent notamment dans le secteur agricole et agroalimentaire, la santé, les cosmétiques, les télécoms, l’automobile, les mines et l’industrie, les services urbains et interurbains… Des projets d’envergure dans ces secteurs vont voir le jour et de gros moyens financiers vont être déployés… Vous souhaitez explorer les opportunités du marché iranien et amorcer une nouvelle approche du marché... Participez à l’Atelier Iran organisé à Business France Paris le 15 décembre 2015 En savoir plus > cliquer ici

  Buzz Export ( 445 posts )

Opportunités d’affaires ( 133 posts )

La plasturgie française s’exporte au cœur de l’Asie

Delphine Llamas - 18 nov. 2015 17:49

La Chine est le 1er producteur mondial (68,69 Mt en 2014, +9,5%) et le 1er consommateur de produits plastiques (plus de 25% du total mondial). Le chiffre d’affaires du secteur plastique  a atteint 349 milliards USD, soit une augmentation de 16,5% par rapport à 2013. Malgré une croissance en légère diminution, des secteurs clés tels que le logement, l’automobile, l’informatique et l’électronique se maintiennent à un niveau élevé. De plus, de nouveaux secteurs porteurs ont été introduits par le 13ème plan quinquennal chinois (2016-2020), via le concept d’usine du futur, et devraient générer une demande grandissante de produits plastiques techniques de qualité. Les capacités de l’industrie chinoise restent globalement limitées aux produits à faible valeur ajoutée. Le pays reste donc dépendant des importations des plastiques innovants (production de film, tubes, outillages…). Les opportunités sont donc nombreuses pour les sociétés françaises capables d’offrir ce type de produits. Le Pavillon France Chinaplas 2016 , 1er salon d’Asie et 2ème du Plastique et du Caoutchouc au monde est  l’assurance de rencontrer fournisseurs et clients et de vous rendre compte, sur le terrain, des produits chinois disponibles dans le plastique et le caoutchouc en Chine.  Vivez la réalité chinoise, ses prix, ses avancées technologiques, la concurrence internationale et les enjeux de demain. Business France vous fait gagner un temps précieux : stand prêt, hôtel pré-réservé, vos contacts déjà relancés, des prospects invités ! En savoir + : 

  Buzz Export ( 445 posts )

Opportunités d’affaires ( 133 posts )

L’industrie française s’expose au monde à la Foire de Hanovre

Delphine Llamas - 12 nov. 2015 18:23

Hannover Messe est incontestablement la vitrine mondiale de l’industrie innovante !    C’est le rdv hype des industriels. Toutes les innovations industrielles sont présentées notamment dans les secteurs : automatisation - sous-traitance - digitalisation des systèmes de production - énergies conventionnelles et renouvelables.   Etre présent sur l’un des 5 Pavillons France c’est être dans la mouvance du passage à l’ère de l’Industrie Intégrée et connectée. En 2016, les Etats-Unis est le pays « Invité d’Honneur ». De belles découvertes et opportunités d’affaires en perspective ! L’industrie française,  véritable fer de lance à l’export Vitale pour le reste de l’industrie, la mécanique est du même coup un important fer de lance pour l’export, avec 41% de son chiffre d’affaires réalisé à l’international en 2013 (dont la moitié en Europe). Illustration avec trois pays cibles, dans trois zones géographiques différentes, qui, avec leurs caractéristiques économiques distinctes, offrent de forts débouchés : L’Allemagne  : sa performance industrielle repose aussi sur des technologies françaises Avec son industrie forte, l’Allemagne est le premier client export de l’industrie mécanique française (14,8 % du total export en Europe) : équipements de transmission, ventilation, robinetterie industrielle, machines pour le BTP... On le sait peu, mais tous ces savoir-faire français concourent à la performance de l’industrie allemande …et de ses propres exportations. « C’est un marché incontournable mais exigeant, qui demande de bien connaître les secteurs que l’on vise », souligne Véronique Cuziol. « Et pour faire face à la concurrence des pays à faible coût de main-d’œuvre, l’offre doit être en premier lieu innovante ». Le Maroc  : il s’industrialise à grande vitesse et offre une base arrière pour conquérir les marchés émergents d’Afrique noire  5ème puissance économique d’Afrique (4,7% croissance en 2013), première destination des IDE (investissements directs à l’étranger) en Afrique du Nord, politiquement stable, le Maroc s’industrialise à grande vitesse : des parcs industriels fleurissent dans tout le pays. Pour la France, premier fournisseur du Maroc en mécanique, les opportunités sont doubles.Outre le marché intérieur, un partenariat avec une entreprise marocaine permet aussi de prendre pied en Afrique, notamment en Afrique de l’Ouest (le Sénégal est leur 1er client). 64 % des exportations marocaines de véhicules, machines, appareils électriques et produits métallurgiques vont vers l’Afrique subsaharienne. Leurs livraisons ont quintuplé ces 10 dernières années ». Les Etats-Unis  : boosté par la baisse du coût de l’énergie, le pays se réindustrialise  Les Etats-Unis constituent le deuxième client de l’industrie mécanique. Elle représente le premier poste d’exportation vers ce pays (19,7% du total exporté). Parmi les segments porteurs, on compte le high tech, l’aéronautique, les machines électriques, l’optique, les appareils de mesure. Bien placée en matière d’IDE, la France détient le 4ème stock d’investissements derrière le Royaume Uni, le Japon et les Pays-Bas. De nombreux groupes industriels et de services français sont implantés sur place comme  Poclain Hydraulics, SKF, PCM. Les entreprises françaises présentes en 2015 témoignent :  En savoir+ 

  Buzz Export ( 445 posts )

Opportunités d’affaires ( 133 posts )

11ème Fonds Européen de Développement 2015-2020 : Quels programmes pour l’Afrique sub-saharienne ?

Delphine Llamas - 12 nov. 2015 17:45

Le Fonds européen de développement (FED) soutient les actions visant à promouvoir le développement économique, social et humain ainsi que la coopération régionale dans les pays et territoires en voie de développement. Il est linstrument principal de laide communautaire à la coopération au développement aux États dAfrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) ainsi quaux pays et territoires doutre-mer (PTOM). Le programme du 11 ème FED pour la période 2014-2020 est la seconde révision des Accords de Cotonou et fait suite au 10ème FED (2008-2013). Le budget a été fixé à 30,5 Mds d’€ - 29 Mds € (95%) est dédié aux pays ACP, - 92% des montants programmés sont dédiés à l’Afrique subsaharienne Pour les entreprises, il est parfois difficile de déchiffrer seul, de comprendre les rouages des programmes européens, de trouver les bonnes subventions, les bons interlocuteurs. Business France vous facilite le travail ! Des experts de la Commission européenne DG DEVCO, de la Représentation permanente de la France auprès de lUnion européenne, de l’Agence Française de Développement et du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international viennent présenter aux entreprises françaises présentes durant l’atelier, les projets prioritaires définis avec les pays partenaires d’Afrique subsaharienne. Un volet sera consacré aux procédures contractuelles, appels doffres et subventions applicables à toutes les actions extérieures de lUE, sur financement FED notamment.   Un effort particulier sera porté sur l’énergie, les infrastructures de transport, leau, le développement humain, la gouvernance, la réforme du secteur public, la gestion des ressources naturelles qui constituent les principaux secteurs de concentration de l’aide. Ce séminaire vise à ouvrir un dialogue direct entre les responsables de lUE et les entreprises pour répondre à toutes vos questions. En savoir+ :

  Buzz Export ( 445 posts )

Opportunités d’affaires ( 133 posts )

Programme France Export 2016 : un agenda événementiel ciblé pour faciliter la conquête de marchés étrangers

Delphine Llamas - 20 oct. 2015 20:08

Le Programme France Export 2016 , élaboré par Business France et ses partenaires (CCI International, CCI France International, Sopexa  et Adepta) sort, comme chaque année, à l’automne.  Toutes filières confondues, il cible quelques 650 actions collectives à travers le monde. Coulisses d’une feuille de route longuement préparée et fort utile pour les entreprises : resserré sur les événements à plus fort potentiel, il encourage le collectif France très efficace à l’export. Face à l’offre pléthorique d’événements organisés à l’étranger - salons, conférences, rendez-vous daffaires -, il est souvent compliqué pour une entreprise de choisir ceux à privilégier dans un plan d’action. Compte tenu de l’investissement en jeu, il vaut mieux ne pas se tromper de cible. Un bon réflexe à adopter pour éviter ce risque est de privilégier le Programme France Export, proposé chaque année par Business France et ses partenaires. Cet agenda dédié aux exportateurs répertorie, pays par pays, filière par filière, les événements à venir à l’étranger les plus recommandés de l’année. Un processus de sélection concerté Pour définir ce calendrier, l’Agence travaille en coopération étroite avec ses partenaires, également soutiens des entreprises à l’export, mais aussi des opérateurs privés labellisés et des fédérations professionnelles.     « Avec cette programmation commune, nous pouvons confronter nos connaissances respectives du terrain et converger sur une sélection d’événements en évitant les risques de doublons, indique Sarah Benhamou-Caire , Chef de service au sein de Business France, chargée de la coordination dudit programme . Dans un calendrier mondial ainsi apuré, les entreprises y voient plus clair. Elles sont aussi plus portées à se regrouper sur certaines opérations pour bénéficier de l’effet  « chasse en meute » sous la bannière France, gage d’un plus fort impact en termes de visibilité et d’efficacité ».  Comment se fait la sélection ?   Elle se nourrit de multiples sources, explique-t-on chez Business France, citant les retours d’expérience des sectoriels de l’Agence ou de ses représentants en région, les données issues des stratégies sectorielles réalisées en coordination avec ses bureaux à l’étranger ou encore les avis recueillis lors des comités clients de l’Agence. « Au-delà des événements phares incontournables, nous cherchons à déterminer les meilleurs couples secteur/marché afin d’établir des priorités géographiques et stratégiques, précise Sarah Benhamou-Caire. Ce qui nous amène à proposer près de 35 % d’actions nouvelles chaque année ». 650 événements programmés Pour 2016, autour de 650 événements sont programmés, dont 65% entrent dans le cadre des 6 familles prioritaires à l’export ( Mieux se nourrir, Mieux communiquer, Mieux vivre en ville, Mieux se soigner, Industries culturelles et créatives, Tourisme à l’export ). Pour un tiers, ce seront des Pavillons France et pour le reste, des participations à des forums d’affaires (bien adaptés à des premières approches pays) et des actions très ciblées, avec des rencontres BtoB ou des opérations de type « Vendre à » : un important donneur d’ordre étranger qui souhaite rencontrer des entreprises françaises. A noter, la montée en gamme de cette programmation avec la tenue d’événements à forte valeur ajoutée : une multiplication d’actions spécifiques pour répondre aux 6 familles prioritaires, avec en tête, la French Tech et Vivapolis (marques déposées), le développement de programmes d’immersion de start-ups avec parcours d’insertion accéléré, des missions « Ministres » avec accompagnement sur mesure d’entreprises et des événements « caisse de résonance » sur les grands salons internationaux ( journée France à l’honneur , programmes spécifiques nouveaux entrants, etc.) « Proposé aux entreprises depuis 2009, le Programme France Export est devenu un véritable outil incontournable d’aide à la décision , souligne Sarah Benhamou-Caire. Nous commençons à le préparer très en amont dans l’année. L’idée étant de le mettre à disposition des exportateurs à temps pour la préparation de leurs plans d’action de l’année suivante ». Planifiez dès maintenant votre agenda export 2016

  Buzz Export ( 445 posts )

interviews UBIFRANCE ( 100 posts )

Les Rencontres Internationales du Marketing BtoB – 21/10/15

Business France - 12 oct. 2015 17:25

LE DIGITAL, ACCELERATEUR DU DEVELOPPEMENT A L ’ INTERNATIONAL. Le 21 octobre 2015 de 16h à 19h auront lieu les premières Rencontres Internationales du Marketing BtoB chez Business France à Paris sur le thème du digital comme accélérateur de croissance à l’international . Co-organisé par des professionnels du marketing comme Business France, Ensemble BtoB, Aressy ou encore Stein IAS, cet événement vise à promouvoir le digital comme une arme de conquête idéale sur de nombreux marchés. C’est à travers un état des lieux du numérique dans le monde et des retours d’expérience en matière de marketing digital international, que de nombreux experts expliqueront comment les entreprises françaises peuvent tirer profit de ces nouveaux usages pour générer plus de croissance. Des leviers de transformation tels que « remettre ses cibles au centre de ses réflexions dans leur diversité et leurs particularismes », « comprendre les enjeux et l’état de l’art et apprendre vite des pionniers » et « dessiner sa propre voie avec audace et détermination » seront au cœur des premières Rencontres Internationales du Marketing BtoB. Le programme de la journée est construit autour de trois tables rondes : - Les enjeux du digital à l’international avec les analyses de Atos, Be Angels, Rok Solution, Visionary Marketing. - Tour du monde de la transformation digitale : état des lieux avec les témoignages de Alibaba, Rocket Internet / Afrikanet, Business France, Bysoftchina. - Retours d’expérience marketing avec les témoignages de BPI France, LinkedIn, Follow Analytics USA, Social Dynamite, Cabinet d’Ormane. Découvrez le programme de cet événement et inscrivez-vous gratuitement ici  !

  Buzz Export ( 445 posts )

Opportunités d’affaires ( 133 posts )

Les VIE se tournent vers les Philippines, nouveau tigre asiatique

Carine Hellequin - 12 oct. 2015 11:23

L’économie des Philippines décolle. Pourtant seules 70 filiales françaises sont implantées localement. Pour prendre pied sur ce marché d’avenir, Business France rappelle l’intérêt de faire appel à des volontaires internationaux. Un choix d’autant plus facile aujourd’hui que la destination commence à sortir du lot chez ces jeunes diplômés. « Depuis un an, nous avons presque doublé le nombre de  Volontariats Internationaux en Entreprise (V.I.E) aux  Philippines », constate avec satisfaction Stéphane Perchenet, Directeur Pays pour Business France, basé à Manille . Si le nombre de missions se compte encore en dizaines, la tendance est là et n’a rien du hasard : « Avec un marché philippin réformé, devenu prometteur, les entreprises comme les jeunes diplômés tournent davantage leurs regards vers l’archipel ». C’est le bon moment. Classées quatrième puissance économique de l’Asie du Sud-Est, les Philippines (100 millions d’habitants) connaissent une trajectoire remarquable, avec, depuis trois ans, un taux de croissance annuel moyen supérieur à 6%. D’après le FMI, ce rythme devrait se poursuivre au moins sur les trois prochaines années. Récemment qualifié de futur tigre asiatique par un grand cabinet d’audit, le pays pourrait bientôt se classer parmi ceux dits « en phase de décollage économique ». Les atouts d’un pays qui se réforme « Fini l’image d’homme malade de l’Asie. La République des Philippines recueille aujourd’hui les fruits de grandes réformes engagées en 2010. La gestion des finances publiques est saine, l’inflation, maîtrisée, et l’endettement, réduit. Ces efforts ont d’ailleurs été salués par les agences de notation qui lui ont donné, en 2014, le grade investissement, un feu vert pour les investisseurs », précise Stéphane Perchenet. Si le pays commence à attirer, c’est aussi pour ses atouts en termes de compétitivité. A commencer par sa main d’œuvre jeune, anglophone et bien formée qui a fait décoller son secteur du service. Ainsi, les Philippines sont-elles devenues une destination majeure dans l’industrie du BPO et du KPO (Business/Knowledge Process Outsourcing), proposant des centres d’appels performants et des plates-formes capables d’intégrer des processus métier à forte valeur ajoutée. L’archipel commence également à se faire une place dans le domaine des nouvelles technologies, en proposant des compétences dans le développement logiciel ou encore la création de dessins animés. Des places à prendre Dans ce nouvel eldorado, les entreprises françaises sont encore peu présentes. Bien que figurant dans le Top 10 des excédents commerciaux français (1,6 milliard d’euros), les Philippines restent mal connues des exportateurs. Aujourd’hui, seules 70 filiales dentreprises françaises sont implantées localement. Or, de nombreux secteurs sont en demande : l’agroalimentaire, la santé, le BTP, les énergies renouvelables, le traitement de l’eau et des déchets, la distribution. « C’est une formidable terre dopportunités, indique Stéphane Perchenet. Plusieurs de ces secteurs sont encore mal couverts ou insuffisamment organisés et il y a des places à prendre ». Ce déficit de présence tend toutefois à se résorber, avec le renforcement de la coopération économique et culturelle entamé entre les deux pays depuis trois ans. Le V.I.E : une opportunité pour se développer Signe que l’image du pays s’est améliorée, la destination est entrée dans le radar des volontaires à l’international. « Les jeunes diplômés y décèlent une opportunité nouvelle à saisir dans cette région. Ils découvrent un pays jeune (50 % de la population a moins de 25 ans), dynamique, atypique en Asie par sa dominante catholique, aux qualités d’accueil exceptionnelles, résume Stéphane Perchenet. Ces jeunes forment des candidats motivés et de qualité à qui les entreprises peuvent confier des missions à responsabilités ». C’est ce qu’a fait par exemple la société Delta Dore, une PME bretonne (CA : 126 millions d’euros), spécialiste du pilotage du confort et des énergies dans tous les bâtiments. Elle vient même de recruter un deuxième V.I.E pour poursuivre son développement sur le marché philippin.  

  Buzz Export ( 445 posts )

Opportunités d’affaires ( 133 posts )

Pourquoi et comment vendre aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies ?

Evelyne BRISSET - 07 oct. 2015 17:39

L’ONU a connu un accroissement de ses achats ces dernières années. L’Organisation offre aussi une source considérable d’opportunités et de développement à l’international pour les entreprises qui s’y intéressent. Des marchés considérables En 2014, les marchés de l’ONU ont représenté 17,2 Mds USD, en progression d’un milliard USD par rapport à 2013. Les ventes des entreprises françaises s’élevaient à 479 M USD. La France est ainsi le 8ème fournisseur de l’ONU. Dans ce contexte, dix organisations onusiennes sont responsables de plus de 90% des achats (dont l’UNICEF, l’UN-PD, le PNUD, l’UNOPS... etc). L’UN-PD (Division en charge des achats du Secrétariat des Nations Unies et des Opérations de maintien de la paix), entité basée à New York a acheté pour 3,2 milliards USD en 2014, ce qui en fait le 2ème acheteur dans le système des Nations Unies (après l’UNICEF). Des besoins diversifiés Les achats de l’UN-PD couvrent une large variété de biens de consommation, biens d’équipement et services : véhicules, matériel de communication, matériel de transport, équipements pour l’eau, matériel électrique, équipements civilo-militaires, formation, conseil, logistique, informatique, santé, SIG, gestion de patrimoine et fonds de retraite, organisation événementielle, etc. Des marchés accessibles aux entreprises quelle que soit leur taille Si l’ONU est un des plus importants acheteurs de la planète, ces marchés onusiens restent accessibles aux PME. En 2014, le montant moyen des commandes de la Division des achats des Nations Unies s’élevait à 3207 USD. Afin de remporter des marchés, les entreprises doivent proposer des produits/services correspondant précisément aux besoins exprimés par l’ONU, à des prix concurrentiels, tout en faisant valoir leur expertise technique. Ces marchés vous intéressent : rendez-vous le 19 octobre à Paris (Atelier de sensibilisation) et 7 & 8 décembre 2015 à New York (délégation d’entreprises). En savoir + > cliquez ici

  Buzz Export ( 445 posts )

Opportunités d’affaires ( 133 posts )

Business France
  ​ Business France est l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations, [...]

Lire

Facebook
Actualité
Liste des derniers commentaires

Very interesting subject , appreciate [...]

Johnb85 | juillet 20, 2014

Im grateful for the blog article.Much [...]

Johna258 | juillet 20, 2014

An fascinating dialogue is value [...]

Smithd255 | juillet 20, 2014

Happy to become one of several customer [...]

Johng646 | juillet 20, 2014

Link exchange is nothing else but it is [...]

Johnc941 | juillet 20, 2014

Le calendrier de parution